Avantages et inconvénients de l’utilisation de freins à disque sur la route

Avantages et inconvénients de l’utilisation de freins à disque sur la route

Disque de freins

Le cyclisme évolue chaque jour. Chaque année, les fabricants de vélos dépensent des millions d’euros pour développer des innovations et lancer de nouveaux produits. Dans le segment des vélos de montagne, l’arrivée des roues 27.5″ d’abord, et 29″ ensuite, a changé le marché : qui voudrait un vélo 26″ maintenant ?

Dans le segment du cyclisme sur route, la dernière grande innovation qui semble vouloir réorganiser le monde du vélo de route est le frein à disque.

Il n’est pas étrange de penser que tout ceci n’est qu’une stratégie pour vendre plus de vélos. C’est pourquoi il y a beaucoup de fans qui se montrent sceptiques.

>> 10 innovations qui ont changé le cyclisme sur route

Mais la même chose s’est produite lorsque les nouvelles tailles de roues sont arrivées sur les vélos de montagne. Au début, peu de passionnés étaient heureux du passage aux roues de 29 pouces. En fin de compte, le temps a donné raison aux concepteurs, et le secteur a été presque entièrement remanié.

Va-t-il se produire la même chose avec les freins à disque sur la route ? S’agit-il d’une innovation qui vient changer le marché ou d’un simple effet de mode ?

Cycliste et aérodynamisme

Avantages des freins à disque

D’après mon expérience sur les vélos de route équipés de freins à disque, et les réactions de tous ceux qui les ont utilisés, ses principaux avantages sur la route résident dans un freinage plus progressif, moins brusque, et avec une plus grande capacité pour une meilleure pression de freinage.

D’autre part, il y a l’excellente performance sous la pluie ou simplement sur le macadam mouillé, mais cela peut être partiellement ignoré, car la plupart des utilisateurs ne roulent pas sur la route dans ces conditions. En tout cas, c’est un point à prendre en compte.

Les inconvénients des freins à disque

Nous allons maintenant expliquer les inconvénients de ce type de frein par rapport aux freins traditionnels à patins.

1. Poids

Les freins à disque sont critiqués, tant par les équipes professionnelles que par les amateurs de cyclisme, en raison du poids supplémentaire qu’ils entraînent. Nous parlons d’une différence de plus de 300 grammes par rapport à un jeu de patins de frein de la même gamme (Ultegra, dans ce cas).

2. Danger

Les disques eux-mêmes, comme ceux à patins, sont un élément coupant exposé au cycliste en cas de chute. Il est vrai qu’il n’y a pas eu trop de cas de coupure par disque dans le peloton international, mais c’est une crainte qui existe chez les professionnels et les amateurs, et qui ne doit pas être ignorée.

En effet, l’UCI les a interdits après une chute en 2016 où un genou a été coupé par le contact avec le disque avant.

3. Le prix

Bien que l’entretien ne doit pas être beaucoup plus élevé que les freins à patins, il est vrai que la mise de fonds initiale est considérablement plus élevée et qu’en cas d’accident et de nécessité d’acheter des composants, leur prix augmente.

Par exemple, un levier Shimano 105 pour les freins à disque hydrauliques a un prix de 429 €, alors que le même levier pour les freins à patins est à moins de 180 €. Tout ceci toujours avant d’éventuelles réductions.

Disque de frein

Comportement des roues

S’il est vrai que les roues à disques ont eu moins de temps pour mûrir sur le marché, et donc plus de problèmes de répartition des contraintes (il est courant qu’elles soient décentrées, au moins dans les gammes moyenne et basse), aujourd’hui, avec les axes traversants de 142 mm, elles sont un avantage en termes de confort pour tout cycliste qui doit les démonter et les monter régulièrement.

En fait, ils sont plus confortables que ceux à patins, car il suffit de retirer l’essieu et de démonter la roue.

Dans 2 ans, elles seront presque aussi légères et fiables que les roues à frein à pont, car il y a un constant travail sur les matériaux pour les disques, qu’ils soient de type Center Lock ou 6 boulons.

Frais d’entretien

Ici, nous avons une égalité. Les patins nécessitent le remplacement périodique des câbles et des plaquettes de frein, et les freins à disque nécessitent une vidange d’huile, une purge et le remplacement des plaquettes.

À titre de comparaison, nous pouvons voir que le prix d’un jeu de patins de frein Ultegra est d’environ 14€, tandis qu’un jeu de patins avec dissipation de chaleur de la même gamme est d’environ 15€. Il n’y a pas de différence significative au niveau du prix, mais il y en a une au niveau des performances.

Qu’en pensent les professionnels ?

Récemment, lors d’un entretien avec Ivan G. Cortina de Bahrain-Merida, celui-ci a commenté les freins à disque. Le cycliste de Gijón a montré son scepticisme à ce sujet, en raison du manque de maturité dans le développement de roues fiables, et surtout par rapport au poids du set.

Un vélo World Tour a une limite de 6,8 kg, et avec ce changement, nous pouvons aller au-delà de 7 kg.

Cependant, lui et le reste du peloton international ont utilisé ce système de freinage dans les classiques de printemps (Nice, Roubaix, Amstel Gold Race, etc.), ainsi que dans les grands tours. C’est le cas du dernier Giro d’Italia, où la pluie a obligé la plupart des coureurs à utiliser des vélos équipés de ce type de freins.

Groupe de cyclistes en vélos de route

Conclusions : Que vont devenir les vélos équipés de freins à patins ?

Nous sommes à un point où il n’y a pas de retour en arrière possible. La technologie dans le cyclisme, comme dans tout autre secteur d’activité, progresse pour obtenir de meilleurs produits, de meilleures sensations et, soyons clairs, plus de ventes.

Dans ce cas, comme cela s’est produit avec les vélos de montagne de 26 pouces, tôt ou tard, les vélos de route équipés de freins à patins disparaîtront du marché.

Il faut savoir que dans le cyclisme sur route, la figure du puriste est beaucoup plus ancrée et nous ne pensons pas que ces vélos disparaîtront complètement des routes.

Quoi qu’il en soit, l’évolution dans n’importe quel domaine est indéniable et, dans le cas présent, les freins à disque sur route nous offrent plus d’avantages que d’inconvénients.

Join the discussion

Tuvalum Blog

Menu