Quatre conseils pour éviter les blessures articulaires à vélo

Quatre conseils pour éviter les blessures articulaires à vélo

Médecin et patch anti-douleurs

La pratique d’un sport est généralement associée à une amélioration de la santé, non seulement en raison des effets visibles sur le corps, mais aussi en raison des effets sur la santé mentale et émotionnelle de ceux qui le pratiquent. Cependant, si le sport n’est pas pratiqué correctement et avec l’équipement approprié pour chaque discipline, des blessures de gravité légère, moyenne ou élevée peuvent apparaître et, avec le temps, altérer la condition physique et la santé de l’athlète.

Dans les sports tels que le cyclisme, le VTT et le triathlon, notamment lors des courses, l’impact subi par les articulations est moindre que dans d’autres disciplines comme la course à pied, car il n’y a pas de coups contre le sol, de charges lourdes ou de sauts.

Cependant, une mauvaise technique de pédalage, une position inadéquate sur le vélo ou un mauvais choix d’équipement sportif peuvent entraîner des maux et des blessures qui, s’ils ne sont pas corrigés, conduisent à des problèmes aigus et chroniques.

Voici quelques-unes des erreurs les plus courantes que vous pouvez corriger pour éviter les blessures articulaires :

1- Corrigez votre technique de pédalage

Chaussure de montagne

Une mauvaise technique ou un mauvais placement du pied sur la pédale peut entraîner une blessure au genou. La relation pied-pédale détermine dans une large mesure l’effet que le pédalage aura sur le genou. N’oubliez pas que le genou est une articulation charnière, c’est-à-dire qu’il ne permet que des mouvements de flexion et d’extension. Si le pied n’est pas correctement positionné sur la pédale, ou si le pédalage produit un mouvement contraire à la biomécanique naturelle, la transmission de la puissance exigera un effort plus important qui se reflétera également dans le genou.

Il est également important de veiller à ce que les taquets soient correctement ancrés dans la pédale et qu’ils ne soient pas décalés, sous peine de contracter par exemple, une tendinite au niveau des rotateurs du genou.

2- Choisir le bon développement

pédaliers et manivelles de vélo

L’utilisation d’un équipement qui dépasse les capacités de votre corps peut avoir de graves conséquences. Si vous optez pour une cadence plus élevée que celle que vous êtes prêt à supporter pour votre entraînement ou votre condition physique, vous devrez fournir un effort excessif en pédalant et la pression qu’elle exercera soudainement sur vos articulations affectera particulièrement le fémur et la rotule.

La bonne chose à faire serait d’augmenter progressivement l’intensité et de toujours être attentif aux réactions de votre corps avant, pendant et après l’entraînement.

3- Surveillez la hauteur de la selle

Réglage de la selle d'un vélo de route

Le port d’une selle trop haute ou trop basse peut également blesser le genou, tant à l’avant qu’à l’arrière. De même, si la selle n’est pas réglée à la bonne hauteur, elle peut entraîner un balancement de la hanche lors du pédalage, ce qui a également un effet négatif sur cette articulation. Pour choisir la bonne hauteur de selle, prenez la mesure de l’entrejambe (mesure du sol à l’entrejambe avec un livre entre les jambes reposant sur le périnée), puis multipliez cette mesure par 0,88. Appliquez ensuite cette mesure depuis le centre de l’axe du pédalier jusqu’au sommet de la selle, qui doit toujours être horizontale

4- Portez les bonnes chaussures

Chaussures de route à scratch

Les chaussures de cyclisme qui ne sont pas bien ajustées peuvent causer de terribles blessures à la cheville, qui est l’articulation qui relie les os du pied et de la jambe. De même, l’utilisation constante, surtout en course, de chaussures de cyclisme qui ne vous vont pas bien, provoquera une altération de la biomécanique naturelle du mouvement sur le vélo qui se traduira par des dommages à la hanche et au genou.

Pour éviter cet effet, il est conseillé de connaître la taille correcte à choisir en fonction de chaque marque, car celle-ci peut varier d’une marque à l’autre. De la même manière, il convient d’observer les caractéristiques des chaussures choisies, en regardant notamment la semelle, qui doit être rigide mais avec un point de souplesse, et l’ajustement et le soutien qu’elle apporte au pied.

Enfin, il est essentiel de tenir compte des recommandations d’un spécialiste avant de commencer une discipline sportive. Seul un professionnel de la santé sera en mesure d’évaluer si le corps est dans la meilleure forme possible ou si une attention particulière doit être accordée à une partie de celui-ci, afin d’éviter un impact excessif sur les articulations et tout type de blessure lors d’une course ou d’un entraînement.

Written by
Tuvalum
Join the discussion

Tuvalum Blog

Menu