Comment éviter les douleurs au cou à vélo

Comment éviter les douleurs au cou à vélo

Douleurs à la nuque

Prendre soin de son dos est l’une de ces maximes sur lesquelles tous les médecins, physiothérapeutes et experts en biomécanique sportive insistent toujours. Le bas du dos est l’une des zones qui reçoit généralement le plus d’attention. Cependant, chez les cyclistes, il arrive que la gêne se concentre plus haut, plus précisément dans la zone cervicale.

Le cou est souvent malmené lorsque de mauvaises positions sont adoptées pendant de longues périodes, mais ce n’est là que la surface du problème. Si nous voulons savoir comment prévenir ces maux et comment les traiter lorsqu’ils surviennent, nous devons analyser leur origine en profondeur.

Pourquoi avons-nous mal au cou ?

Il est important de faire la différence entre les douleurs cervicales qui surviennent occasionnellement et peuvent être comprises comme la cause d’une action spécifique, et les douleurs chroniques.

Parmi les premières, on peut citer l’inconfort qui peut survenir, par exemple, lors de l’adoption d’une posture aérodynamique en descente.

Lorsque la douleur n’est pas due à une cause apparente et que, de plus, elle se répète à chaque sortie à vélo, il faut continuer à se poser des questions : Quand ressentons-nous la douleur, dès les premiers coups de pédale ou lorsque nous sommes en selle depuis plus de 30 minutes ? Avons-nous apporté des modifications au vélo auxquelles nous pouvons attribuer la gêne ? Cela se produit-il également lorsque nous utilisons un autre modèle de vélo ?

Les principales causes

Cycliste au repos

L’une des principales causes de douleurs cervicales chez les cyclistes est la distance incorrecte entre la selle et le guidon. Si le vélo n’est pas à notre taille, et que par exemple le cadre est trop long, nous adopterons une posture avec des bras en hyperextension, ce qui entraîne des tensions au niveau des cervicales et des épaules.

Si le problème est inverse, et que nous sommes trop près du guidon, nous aurons tendance à rentrer notre tête sous les épaules et les zones du cou et des trapèzes seront chargées.

La différence de hauteur entre la selle et le guidon est une autre des principales causes de douleurs cervicales. Si nous sommes obligés d’étendre notre cou trop loin pour regarder vers l’avant, c’est parce que la selle est trop haute par rapport au guidon.

Comment éviter cela

N’oubliez pas l’importance de choisir la bonne taille de vélo, en accordant une attention particulière à la longueur de vos jambes. En choisissant la bonne taille de vélo, vous éviterez non seulement les éventuelles gênes au niveau du cou, mais aussi celles du dos, des hanches et des genoux.

Si vous comptez utiliser un vélo de triathlon, vous devez choisir un cadre plus petit que pour un vélo de route. De comment ? Entre 2 et 4 centimètres.

La meilleure façon de se débarrasser des douleurs cervicales est d’ajuster les éléments de votre vélo jusqu’à ce que vous trouviez la bonne position. Réglez la distance entre la selle et le guidon en allongeant ou en reculant la selle, en avançant ou en reculant la potence et en abaissant suffisamment le guidon.

Faites également attention à la position de la selle, et nous ne parlons pas de savoir si elle est plus ou moins éloignée du guidon, mais si elle est trop penchée vers l’avant. Dans ce cas, vous mettrez trop de poids sur le guidon, ce qui sollicitera les muscles de votre cou, de vos épaules et de votre dos.

Pensez à votre cou avant et après pédaler

N’oubliez pas qu’avant de monter sur votre vélo, il est bon de prendre quelques minutes pour échauffer certaines parties de votre corps grâce à des exercices d’échauffement et d’étirement.

Bien que les articulations des jambes soient généralement les protagonistes des échauffements, faites quelques mouvements doux avec le cou, d’arrière en avant et d’un côté à l’autre. Toujours lentement et dans la limite de l’amplitude naturelle du mouvement du cou.

Vous pouvez également incliner votre cou en flexion latérale, de sorte que votre oreille droite soit proche de votre épaule droite, et faire le même mouvement avec votre oreille et votre épaule gauche.

Après une journée d’entraînement ou de compétition, n’oubliez pas de prêter attention à la zone du cou avec une autre séance d’étirement. Vos muscles de cette zone vous remercieront de les avoir déchargés et seront alors prêts à se reposer pour la prochaine fois.

Written by
Tuvalum
Join the discussion

Tuvalum Blog

Menu