Comment choisir un cyclo-compteur pour votre vélo

Comment choisir un cyclo-compteur pour votre vélo

Cyclocompteur pour vélo

Suivi GPS, suivi d’itinéraire, écran tactile, connectivité Ant+, étanchéité… Le marché des appareils GPS pour le cyclisme a beaucoup évolué ces dernières années.

Au départ, ils étaient utilisés pour enregistrer des données de base telles que la vitesse et la distance parcourue. Mais aujourd’hui, ce sont de véritables ordinateurs qui permettent de calculer une infinité de données en temps réel et qui disposent même de cartes de stockage et de connexions aux réseaux sociaux !

Avec tant de gammes différentes proposées et tant d’innovations qui apparaissent constamment sur le marché, il peut parfois être difficile de trouver, de comparer et de décider quel cyclo-compteur répond le mieux à nos besoins.

Au cours des années où j’ai pratiqué le cyclisme, tant sur route qu’en montagne, j’ai utilisé des appareils de différentes marques, gammes, versions et prix.

Quel est le meilleur GPS pour mon vélo ? Dans cet article, je vais essayer de donner mon point de vue sur la façon de choisir le GPS le plus adapté à chaque type d’utilisation.

Tout le monde n’utilise pas un système GPS

Cyclocompteur

Bien que nous appelions familièrement ce type d’appareils GPS, je tiens à préciser que le terme correct est cyclo-compteur. Le GPS est simplement le type de système de positionnement utilisé pour obtenir l’emplacement avec lequel la vitesse, la distance parcourue, etc. est calculée.

S’il est vrai que le GPS (Global Positioning System) américain est la principale méthode de géolocalisation, ce n’est pas la seule utilisée par les cycle-compteurs de vélo.

Des marques comme Garmin ou Bryton (dans certains de leurs modèles) s’appuient également sur le système mondial de navigation par satellite russe (GLONASS), qui offre une plus grande précision dans le géopositionnement.

En utilisant les deux réseaux, ils garantissent également que si, pour une raison indépendante de la volonté de l’appareil, l’un d’eux est temporairement hors service, il peut compter sur l’autre pour continuer à fournir des données précises. Il ne faut pas oublier qu’un autre des réseaux de positionnement existants, le réseau européen Galileo, a été en panne pendant deux semaines l’été dernier.

Combien coûte un cyclo-compteur pour mon vélo ?

Comme pour tout achat que vous souhaitez faire, la première chose à faire est de considérer le prix que vous êtes prêt à dépenser et, en fonction de ce budget, de rechercher les caractéristiques qui conviennent le mieux au type de cyclisme que vous pratiquez.

Heureusement, il existe aujourd’hui un large éventail de marques et d’appareils. L’essor des promotions sur les réseaux sociaux et la grande concurrence entre les fabricants ont fait que les prix ont tellement baissé qu’ils en ont pratiquement fini avec les traditionnels indicateurs de kilométriques.

En cherchant les bonnes affaires, il est possible de trouver des cyclo-compteurs GPS à partir de 35 euros seulement. Si vous recherchez le dernier modèle sur le marché, il peut vous coûter 10 fois plus cher.

L’autonomie de la batterie, un facteur important

Avec un compteur de vélo dans votre vie, vous avez un nouveau gadget à surveiller (au cas où il y en aurait trop peu) pour vous assurer qu’il a une bonne charge de batterie. Après tout, il ne s’agit pas d’un simple indicateur kilométrique.

Les GPS modernes pour vélo utilisent des batteries en lithium. En fonction des écrans dont ils disposent, des connexions et du type d’utilisation que chaque cycliste en fait, leur durée varie considérablement.

Il existe des modèles comme le Polar V650 dans lesquels l’autonomie atteint 10 heures. Et d’autres modèles comme le Bryton 450 où elle atteint 35 heures.

Chacun doit donc évaluer la priorité qu’il accorde à cette fonctionnalité. Dans tous les cas, vous pouvez toujours utiliser une batterie externe pour prolonger la durée de vie de l’appareil dans certaines situations spécifiques.

La taille (du GPS) est-elle importante ?

L’écran et la taille de l’appareil varient en fonction des goûts de l’utilisateur. Certains cyclistes aiment avoir beaucoup de données sur l’écran principal. Pour eux, un grand écran capable d’afficher de nombreux paramètres à la fois est le meilleur choix. Certains cyclo-compteurs ont des écrans de 3,5 pouces.

D’autres préfèrent avoir un affichage plus petit, mais plus grand sur l’écran. C’est à vous de décider quels sont les paramètres que vous devez connaître en roulant et ceux qui sont secondaires. Ce n’est pas toujours le compteur de vélo avec le plus grand écran qui est le meilleur.

Écran tactile ? Seulement s’il peut être utilisé avec des gants

Cyclocompteur GPS pour vélo

Un autre aspect des écrans que vous devez prendre en compte – notamment pour ne pas payer pour rien – est le type et le format de résolution dont vous avez besoin. Sur le marché, vous pouvez trouver des cyclo-compteurs très bon marché qui utilisent des écrans monochromes (et économisent ainsi la consommation de batterie). Mais il existe aussi des GPS dotés d’énormes écrans tactiles et en couleur.

Quant à savoir s’il est préférable d’avoir des écrans tactiles ou non, la réponse est que cela dépend de la sensibilité dont il dispose. Ce n’est pas la même chose d’utiliser un écran tactile avec les doigts nus assis sur le canapé qu’avec des gants en pédalant à toute vitesse.

Heureusement, les derniers modèles de cyclo-compteurs GPS à écran tactile sont aussi performants que les smartphones haut de gamme, ce qui les rend plus faciles à utiliser avec des gants et dans des conditions difficiles.

En outre, certains cyclo-compteurs intègrent des écrans qui détectent les « faux contacts » qui peuvent être causés par des gouttes de pluie ou de la boue.

Connectivité et téléphone

Bien qu’aujourd’hui presque tous les appareils soient équipés de connexions Bluetooth et Ant+ pour se connecter à nos capteurs de cadence, de pouls, de vitesse ou de potentiomètres, nous devons également nous demander s’ils disposent d’une connexion WIFI pour nous connecter à un réseau et ainsi télécharger de nouveaux itinéraires ou nos séances d’entraînement dans des applications telles que Strava.

Il existe actuellement des appareils avec une carte SIM intégrée, qui nous permettent d’être toujours connectés à Internet et d’envoyer une alerte d’urgence en cas d’accident.

Il peut également être intéressant de savoir si nous pouvons connecter notre téléphone au dispositif GPS pour recevoir des notifications pendant que nous sommes en déplacement, comme des messages. Il s’agit sans aucun doute d’une fonctionnalité très appréciée des utilisateurs.

Imperméable à la pluie

L’étanchéité est l’une des caractéristiques que nous oublions souvent de prendre en compte lorsque nous achetons un cyclo-compteur. Et pourtant, c’est important. Pour éviter toute déception, il est très important de se renseigner sur la certification d’étanchéité de l’appareil.

Cette résistance est marquée par le dernier chiffre du degré de protection : IPX7 par exemple est la résistance d’un best-seller comme le Garmin 1030 : 7.

Si vous souhaitez connaître le niveau de résistance à l’eau et à l’humidité offert, veuillez vous référer au tableau ci-dessous :

  • IPx0 : Pas de protection contre l’eau
  • IPx1 : Protection contre les gouttes d’eau (en chute verticale), à raison de 3-5 millimètres cubes par minute pendant 10 minutes.
  • IPx2 : Protection contre les gouttes d’eau (jusqu’à 15º d’inclinaison par rapport à la verticale, à un taux de 3-5 millimètres cubes par minute pendant 10 minutes. En pratique, cela signifie qu’il est résistant à la sueur.
  • IPx3 : Protection contre les projections d’eau (jusqu’à 60º par rapport à la verticale) jusqu’à 10 litres par minute.
  • IPx4 : Protection contre les éclaboussures et les jets d’eau à basse pression (quel que soit l’angle), jusqu’à 12,5 litres par minute.
  • IPx5 : Protection contre les jets d’eau sous pression (sous tous les angles).
  • IPx6 : Protection contre les averses et les jets d’eau à haute pression, jusqu’à 100 litres par minute.
  • IPx7 : Protection contre l’immersion temporaire dans l’eau, jusqu’à 1 mètre de profondeur pendant 30 minutes.
  • IPx8 : Protection contre l’immersion permanente sous l’eau. Résiste à une immersion complète et continue pendant la durée spécifiée par le fabricant.

Suivi et cartes

Accroche téléphone ou GPS pour vélo

Si votre truc, c’est de connaître de nouveaux itinéraires, de vous perdre sur des sentiers ou de voir les profils de la course à laquelle vous participez, alors vous devez vous procurer un GPS qui dispose de cartes et de suivi.

Renseignez-vous sur la capacité de stockage de l’appareil et sur la manière dont ces cartes sont mises à jour (toutes ne disposent pas de mises à jour gratuites). Certains modèles ont une faible capacité et ne vous permettront pas d’inclure toutes les cartes que vous souhaitez. Ou ils font le piège de mettre des cartes avec peu de détails pour occuper peu, comme cela s’est produit avec l’ancien Garmin 520 (erreur corrigée dans le nouveau 520plus).

Cyclo-compteurs basés sur Android

Un logiciel mal conçu peut signifier que, bien que l’appareil fonctionne correctement et soit parfaitement conforme aux spécifications du fabricant, l’expérience client est infernale. Idéalement, les systèmes devraient être aussi intuitifs et visuels que possible.

Normalement, presque toutes les marques travaillent avec leurs propres systèmes opérationnels, mais cela semble changer. Le fabricant Hammerhead a révolutionné le marché des ordinateurs de vélo avec son modèle Hammerhead Karoo, un GPS basé sur le système opériationnels Android.

Entre la tendance à intégrer des écrans plus grands et plus tactiles et l’arrivée de nouveaux modèles basés sur des systèmes ouverts tels qu’Android, il semble que la tendance de ces appareils soit de ressembler plus à des smartphones que de simples odomètres.

Vous cherchez un cyclo-compteur? Trouvez-le chez Tuvalum.

Written by
Tuvalum
Join the discussion

Tuvalum Blog

Menu