Comment planifier votre première sortie en VTT

Comment planifier votre première sortie en VTT

Vue arrière d'un cycliste en vélo de route

Il existe deux types de personnes qui débutent dans le vélo de montagne. D’un côté, il y a les cyclistes et les triathlètes qui décident de passer de l’asphalte à la montagne pour changer de discipline ou combiner les deux. D’autre part, il y a les amateurs qui, après plusieurs années sans faire de vélo ou sans pratiquer un sport de manière continue, veulent essayer le VTT.

Savoir quel est le bon équipement pour commencer à pédaler sur les sentiers est le premier doute du cycliste débutant. Dans cette optique, l’achat d’un vélo d’occasion est l’un des premiers conseils à donner à ceux qui débutent dans le VTT, car il permet de faire des économies en pouvant opter pour un vélo de performances et montage de qualité.

La deuxième question se pose lorsque l’on prend le vélo : où sortir, comment planifier un itinéraire à travers la montagne, vaut-il mieux partir seul ou avec un ami ?

Mieux vaut être accompagné que seul

Cyclistes avec vélo de montagne

L’idéal est de rejoindre un groupe déjà formé qui sort régulièrement. Si cela n’est pas possible, essayez de créer votre propre groupe avec quelques amis. Il est toujours préférable de partir sur un parcours de VTT accompagné que seul. Pour deux raisons essentielles : la première est la sécurité, car en cas d’incident, vous aurez quelqu’un pour vous aider. D’autre part, certains défis physiques que vous pouvez rencontrer en cours de route doivent être affrontés en compagnie. Cette première montée ou cette première descente sur le sentier a toujours un aspect différent lorsque la bonne ambiance accompagne l’effort.

Faites-vous amis avec les maps

Notre deuxième conseil est de se familiariser avec les cartes. Avant de vous lancer dans un itinéraire, utilisez Google Maps ou même Google Earth pour jeter un coup d’œil à l’itinéraire : vos alternatives, décidez où commencer et où finir.

Certaines municipalités impriment également des cartes et des brochures indiquant des itinéraires intéressants pour le vélo de montagne. Vérifiez également si l’itinéraire traverse des routes où la pratique du vélo peut être interdite. Si c’est le cas, évitez-les. Il est également important de connaître ou d’estimer les distances entre les différents points de ravitaillement ou les endroits où il y a de l’eau.

Tirez parti des applications sportives et GPS

Accroche téléphone ou GPS pour vélo

Procurez-vous un GPS pour le cyclisme. Vous pouvez les trouver sous forme de montre-bracelet ou de dispositif à fixer au guidon de votre vélo. Ils ne vous aideront pas seulement à calculer la distance que vous avez parcourue ou le dénivelé cumulé. Certains d’entre eux intègrent des moniteurs de fréquence cardiaque pour mesurer votre fréquence cardiaque pendant le parcours et vous pouvez les relier à des applications mobiles telles que Strava.

Si vous ne disposez pas d’un appareil GPS ou d’un cardiofréquencemètre, ou si vous ne voulez tout simplement pas dépenser d’argent pour en acheter un, vous pouvez utiliser votre téléphone portable pour mesurer votre vitesse, la distance parcourue et votre itinéraire à tout moment grâce à des applications telles que Strava ou Endomondo.

Ce qu’il faut emporter dans son sac à dos

Kit de matériels vélo

Si vous comptez passer plusieurs heures au milieu de la montagne, procurez-vous un sac à dos dans lequel vous pourrez transporter des accessoires utiles qui vous aideront en cas d’imprévu. Le sac à dos est utile pour transporter quelques outils de base, comme un pneu de rechange, des accessoires pour réparer les crevaisons et des outils pour serrer les vis de votre vélo. Les brides sont également une bonne idée.

Il existe des sacs supplémentaires qui peuvent être utilisés pour transporter des outils sur le dessous de la selle ou à l’intérieur du guidon.

Si vous n’utilisez pas d’appareils électroniques, tels que votre téléphone portable ou un GPS, il vous sera utile d’emporter une carte imprimée où vous pourrez vous localiser au cas où vous vous perdriez. Il vous aidera également à localiser les villes les plus proches et les endroits où vous pourrez vous arrêter pour manger et boire.

Vous avez de fortes chances de trouver des cyclistes expérimentés qui ne portent pas de sac à dos. Mais vous verrez que tout le monde transporte de l’eau. Au moins 1 ou 2 bouteilles d’eau fixées au cadre ou dans les poches du maillot. Il est essentiel que vous emportiez de l’eau et quelques aliments.

Ne paniquez pas si, lors de votre première sortie, vous emportez trop de choses qui ne vous seront d’aucune utilité. Nous sommes tous passés par là les premières fois où nous sommes allés en montagne. Avec le temps et l’expérience, vous allégerez votre sac à dos.

Written by
Tuvalum
Join the discussion

Tuvalum Blog

Menu