Roues tubeless pour route : tout ce que vous devez savoir

Roues tubeless pour route : tout ce que vous devez savoir

Cycliste change sa roue

Dans le domaine du vélo de montagne, l’utilisation de pneus tubeless est courante. De plus en plus de cyclistes, amateurs ou professionnels, optent pour ce système de pneus.

Ses avantages sont évidents : elle minimise le risque de crevaison, on obtient une meilleure traction en pouvant rouler avec des pressions plus basses et on gagne du poids (même si ce ne sont que les quelques grammes de la chambre à air).

Sur l’asphalte, cependant, les principales options de pneus depuis longtemps sont toujours au nombre de deux : les classiques pneus à chambre à air et les tubulaires.

Chez les amateurs, les roues à chambre à air restent le choix le plus populaire. Dans le monde de la haute compétition, l’option préférée est le tubulaire. Le principal avantage que les professionnels apprécient est leur poids.

Les tubulaires sont plus légers car le pneu est collé directement sur la jante. En outre, son adhérence sur l’asphalte est meilleure.

Cependant, pour le cyclisme sur route, il y avait encore deux options : soit utiliser des pneus à chambre à air classiques, soit des roues tubulaire. Chez les amateurs, les roues à chambre à air étaient – et sont toujours – le choix majoritaire.

Mais, comme pour d’autres innovations technologiques qui sont d’abord arrivées dans le VTT puis dans le cyclisme sur route, il semble que, petit à petit, les pneus tubeless commencent à gagner du terrain dans le cyclisme sur route.

Nous voyons de plus en plus de vélos de route équipés de pneus tubeless. Même Giant proposait des pneus tubeless ready de série sur ses gammes de vélos de route en carbone en 2018.

Allons-nous finir par utiliser ce système de roue ? Le tubeless aura-t-il le même impact sur le cyclisme sur route qu’il a déjà sur le VTT ? Quels sont les avantages réels de son utilisation sur le goudron ?

Qu’est-ce que le tubeless ?

Cycliste change sa roue

Les pneus de vélo sans chambre à air fonctionnent à peu près de la même manière que les pneus de voiture. Au lieu d’utiliser une chambre à air entre le pneu et la jante, il utilise la pression de l’air pour créer un joint étanche entre ces deux éléments.

En outre, dans l’espace créé entre la jante et le pneu, on introduit un liquide d’étanchéité qui, en cas de crevaison ou de coupure du pneu, bouche le trou pour éviter les fuites d’air.

Cela permet une meilleure protection contre l’une des principales sources de frustration à vélo : la crevaison.

D’autre part, les pneus tubeless vous permettent de rouler à des pressions plus basses, offrant ainsi plus d’adhérence et de confort.

Les avantages pour le VTT sont évidents, car les pneus tubeless améliorent la traction et vous évitent d’être bloqué au milieu de la montagne à cause d’un pneu crevé. Cependant, ils ne sont pas infaillibles à 100%.

Pourquoi le tubeless n’est-il pas utilisé pour la route ?

Cycliste avec vélo de route

Les avantages de ce type de pneu sur les vélos de montagne sont évidents, mais qu’en est-il du cyclisme sur route ? Pourquoi n’ont-ils pas connu le même succès ?

Comme pour tant d’autres innovations technologiques, l’une des raisons invoquées pour expliquer que leur utilisation n’est pas largement acceptée est le fait qu’ils ne sont pas utilisés par les cyclistes professionnels.

Il n’y a pas si longtemps encore, c’était vrai : dans le peloton, les équipes ne voulaient même pas entendre parler des pneus tubeless, contrairement à ce qui se passe chez les cyclistes professionnels de cross-country et de marathon.

Toutefois, cette situation est en train de changer. En 2015, Martin Elmiger a pris la cinquième place de Paris-Roubaix sur un vélo équipé de pneus tubeless. L’année suivante, l’Allemand Tony Martin est devenu champion du monde de contre-la-montre en utilisant une configuration tubeless sur son vélo.

Fabio Jakobsen a remporté la 4e étape du Tour de Californie 2019 avec Deceuninck-Quick Step en portant des roues tubeless Specialized. Plus tôt cette année, Alexander Kristoff (UAE Team Emirates) a également remporté la victoire à Gand-Wevelgem et s’est classé troisième au Tour des Flandres avec des pneus tubeless.

Et sur le Tour de France, plusieurs équipes ont utilisé des pneus tubeless, comme ce fut le cas de l’équipe Ag2R La Mondiale lors du contre-la-montre par équipes du Tour 2019.

Une autre raison de la faible utilisation des pneus tubeless chez les cyclistes sur route était la faible disponibilité de ce type de pneu sur le marché.

Mavic a été la marque pionnière dans le développement d’une gamme spécifique de roues tubeless pour les vélos de route. Et pendant un certain temps, il a été difficile de trouver d’autres fournisseurs et modèles.

Mais aujourd’hui, les principaux fabricants de roues proposent déjà des pneus tubeless pour le cyclisme sur route : Hutchinson, Schwalbe, Maxxis, Bontrager, Vittoria, Panaracer..

Continental, qui a pendant un temps refusé ce système car il considérait que les avantages qu’il offrait sur le gravier et la terre n’étaient pas applicables à la route, dispose d’une large gamme de pneus tubeless pour la route.

Même les grands fabricants de vélos commencent à inclure ce type de roue dans leurs modèles standard. Giant proposait déjà des roues prêtes pour le tubeless sur ses gammes de vélos de route en carbone en 2018.

Nous sommes donc à un moment où les professionnels, les fabricants et les marques de vélos commencent à faire un clin d’œil aux pneus tubeless. Cela signifie-t-il que dans quelques années, le tubeless sera un standard dans le cyclisme sur route comme il l’est déjà dans le VTT ?

Avantages des pneus tubeless sur la route

Cycliste change sa roue

La technologie tubeless offre plusieurs avantages au cyclisme sur route. Voici les plus importantes.

Moins de crevaisons

Le principal avantage des pneus sans chambre à air est qu’ils réduisent les risques de crevaison. Il n’est pas sûre à 100%, mais si il se perce, le liquide d’étanchéité bouchera le trou et vous pourrez continuer à rouler pendant plusieurs kilomètres (et même jusqu’à la fin de la journée) sans descendre de votre vélo.

D’autre part, les pneus de route ont besoin d’une pression plus élevée que les pneus de VTT. En cas de crevaison, cette différence de pression augmente le risque d’accident.

Pensez un instant à ce qui se passe lorsque vous descendez un col de montagne et que vous crevez la roue avant. Le pneu tubeless réduit le risque de se retrouver avec les os sur le sol.

Il n’est plus nécessaire de descendre de son vélo à cause d’une crevaison.

Meilleure traction sur les surfaces inégales ou humides.

Un autre avantage exceptionnel des pneus tubeless dans le cyclisme sur route est qu’ils offrent une meilleure adhérence dans les situations où l’asphalte a un profil irrégulier ou est mouillé.

Cela est possible parce qu’avec le pneu tubeless, vous pouvez rouler à des pressions plus basses, ce qui permet de gagner en traction en offrant une plus grande surface de contact du pneu avec la route.

En outre, le fait de rouler à une pression inférieure sans chambre à air à l’intérieur du pneu réduit le risque de crevaison causée par le typique pincement qui se produit parfois entre la chambre à air et le pneu lors du passage sur un tronçon de route en mauvais état.

Des roues plus légères et plus rapides (en théorie)

Comme il n’est pas nécessaire d’insérer une chambre à air entre la jante et le pneu, vous obtenez une roue plus légère, car vous économisez le poids de la chambre à air.

Cependant, en pratique, cela ne s’applique qu’à certains pneus tubeless haut de gamme, comme nous le verrons plus tard lorsque nous parlerons des inconvénients des pneus tubeless sur la route.

Le frottement entre la chambre à air et le pneu est également éliminé. Cela permet non seulement d’éviter les crevaisons mentionnées ci-dessus, mais aussi – en théorie – de gagner en vitesse.

Inconvénients des pneus tubeless sur la route

Cycliste fait une pause

Bien sûr, il n’y a pas que des avantages. Vous devez également tenir compte des inconvénients du passage au tubeless pour votre vélo de route ou du maintien des pneus tubeless classiques. Voici quelques-uns des inconvénients de ce système.

Ils nécessitent plus d’entretien

En ce qui concerne l’entretien, avec les pneus à chambre à air, vous devez seulement vous soucier de maintenir la pression au bon niveau et de surveiller l’usure du pneu. Avec les pneus tubeless, vous devez remplacer le produit d’étanchéité de temps en temps.

De plus, le montage de ce type de pneu est plus laborieux et il est parfois nécessaire d’utiliser un compresseur d’air ou un gonfleur de CO2 pour les monter correctement. Ceci car le système tubeless repose sur un joint étanche entre la jante et le pneu.

Par conséquent, le nombre de visites chez le mécanicien pour l’entretien des roues est plus élevé qu’avec le système classique de chambre à air.

Ils ne sont pas aussi légers qu’on le dit.

Vous avez probablement entendu dire qu’en adoptant des pneus tubeless, vous pouvez gagner quelques grammes sur le poids de votre vélo. En théorie, c’est parce que ce type de pneu n’a pas besoin de chambre à air, ce qui vous permet d’économiser le poids de ce composant.

Toutefois, dans la pratique, ce n’est pas toujours le cas. Les pneus tubeless, en raison de leur configuration, peuvent nécessiter des matériaux supplémentaires qui augmentent leur poids. Prenons l’exemple de la gamme GP 5000 de Continental. Les pneus tubeless GP 5000 TL ont un poids de 340 grammes. En revanche, le GP 5000 pour chambre à air pèse 250 grammes.

Températures jusqu’à 150 degrés

Les pneus de route nécessitent une pression plus élevée que les pneus de montagne. L’intérieur du pneu atteint alors des températures allant jusqu’à 150 degrés et plus, ce qui limite l’efficacité et la durabilité du liquide d’étanchéité.

Et si vous roulez avec des pressions inférieures, le frottement entre le pneu et la route est plus important, ce qui vous fait gagner en adhérence mais perdre en vitesse.

Conclusion : Cela vaut-il la peine de prendre des pneus tubeless pour un vélo de route ?

Vous trouverez des opinions pour et contre cet aspect. Mais la réalité est que, petit à petit, les pneus tubeless commencent à faire leur chemin dans le cyclisme sur route et que leurs avantages l’emportent sur leurs inconvénients pour l’usage qu’en font la majorité des cyclistes amateurs.

En outre, avec les roues tubeless, on assiste à un phénomène similaire à celui qu’ont connu d’autres innovations qui ont d’abord concerné le VTT avant de passer au vélo de route.

C’est déjà arrivé avec les freins à disque. Cela s’est également produit avec les groupes à 11 vitesses. Aujourd’hui, nous commençons également à voir des vélos de route avec des transmissions 12v et même avec des plateaux simples. Et c’est ce qui se passe avec les pneus tubeless.

Et vous, qu’en pensez-vous ? Avez-vous essayé le tubeless sur la route ? Pensez-vous que cela finira par devenir une pratique courante ?

Written by
Tuvalum
Join the discussion

Tuvalum Blog

Menu