Devrais-je acheter un vélo en aluminium ou un vélo en carbone ?

Devrais-je acheter un vélo en aluminium ou un vélo en carbone ?

Cycliste à l'arrêt

Lorsque nous sommes sur le point d’acheter un vélo, l’une des possibilités parmi lesquelles nous pouvons choisir sera le matériau dans lequel le cadre est fabriqué. Est-il préférable d’acheter un vélo avec un cadre en aluminium ou avec un cadre en carbone ?

Au fil des ans, le choix du carbone s’est tellement répandu que certains affirment que les « bons » vélos sont ceux fabriqués dans ce matériau, laissant l’impression que l’aluminium est plutôt destiné aux vélos bas de gamme et aux assemblages plus modestes. En effet, les marques ont tendance à utiliser ce matériau pour les modèles d’entrée de gamme permis leurs différentes gammes, les modèles supérieurs étant fabriqués en carbone.

Mais peut-on dire qu’un vélo en carbone sera toujours un meilleur vélo ? La réponse : non catégorique.

Le carbone a des qualités indéniables, comme sa capacité de flexion et d’absorption et sa rigidité. En cyclisme sur route, il est beaucoup plus confortable. Pour le vélo de montagne, il ajoute un peu plus d’amortissement à ce que les suspensions fournissent déjà. Et surtout, la vertu la plus célèbre de ce matériau : sa plus grande légèreté.

Mais toute chose a son défaut, et le fait que le cadre d’un vélo soit en carbone peut faire une différence substantielle dans son prix final, même avec les mêmes composants, ce qui justifie parfois d’envisager l’acquisition d’un modèle en aluminium.

Les marques ont tendance à augmenter la qualité des composants dont elles équipent leurs cadres en fonction du matériau du cadre, reléguant les assemblages les moins chers aux modèles en aluminium. Mais parfois, on peut trouver des marques qui proposent dans deux modèles des composants pratiquement identiques, à l’exception du matériau du cadre.

Scott Scale aluminium vs Scott Scale carbone

Vélo de montagne Scott

Prenons un exemple : la gamme de vélos de montagne Scott Scale 2016. Le modèle 740 est le haut de gamme en termes de cadres en aluminium et est équipé d’une fourche Fox Float 32 Performance avec commande à distance, d’un dérailleur et de manettes Shimano XT 22 vitesses, d’un dérailleur avant XT, d’un pédalier XT, de pignons XT et de freins hydrauliques Shimano SLX. De manière surprenante, il est également équipé d’anecdotiques pédales en plastique Wellgo. Le poids total s’élève à 11,2 kilos, avec un prix catalogue de 1999€.

Le modèle équivalent en carbone par le prix serait le Scale 735, avec un montage franchement inférieur : avec la même fourche, le dérailleur arrière – bien que toujours Shimano XT – reste à 20 vitesses. Le dérailleur avant, le pédalier et les pignons sont issus de la gamme Deore, tandis que les freins sont un pauvre M-386, pas particulièrement réputé pour sa puissance de freinage. Le poids est de 10,9 kilos (rappelons que le modèle en aluminium comporte des « pédales » en plastique qui augmentent le poids final, inexistantes sur le modèle 735), et le prix catalogue est de 2299€.

Autrement dit, le carbone représente une différence de 300 euros de plus pour un assemblage inférieur et un poids pratiquement identique. Pour égaler l’assemblage du modèle 740 en aluminium, il faudrait passer au Scott Scale 710 en carbone, dans lequel, à l’exception d’une fourche d’un modèle supérieur, le reste des pièces mécaniques sont les mêmes. Le poids diminue sensiblement, cette fois à 10,2 kg, mais le prix passe à 3 500 euros.

Cela vaut-il la peine de payer 1500 euros de plus pour un cadre en carbone et une fourche un cran au-dessus qui ne réduisent le poids que d’un kilo ? Avec ces 1500 euros économisés sur le modèle en aluminium, vous pourriez changer d’autres composants, comme les roues et la fourche, en ramenant le poids des deux au même niveau, et vous feriez probablement encore des économies.

En bref, le conseil de Tuvalum est de ne jamais laisser de côté les vélos en aluminium, car on peut y trouver de véritables bijoux.

Written by
Tuvalum
Join the discussion

Tuvalum Blog

Menu