Trail, downhill, XC, enduro… Tout ce qu’il faut savoir sur les 4 catégories fondamentales de VTT

Trail, downhill, XC, enduro… Tout ce qu’il faut savoir sur les 4 catégories fondamentales de VTT

Vététiste avec vélo de montagne

Qu’est-ce qu’un vélo de marathon ? Pour quel type d’utilisation un vélo de montagne XC est-il recommandé ? Quand est-il conseillé d’acheter un vélo de trail ? Un vélo de rallye est-il identique à un vélo de cross country ?

Lorsqu’il s’agit de choisir un vélo de montagne, de nombreuses personnes sont guidées par des critères tels que la marque, la taille des roues, le groupe de dérailleurs et de dérailleurs avant ou le matériau du cadre. Cependant, comme pour l’achat d’une voiture ou d’un ordinateur, l’un des détails à prendre en compte est le type d’utilisation que vous allez en faire.

N’est-il pas vrai qu’une voiture utilitaire n’est pas la même chose qu’une grande berline ? Il en va de même pour les vélos de montagne. Ils sont tous conçus pour rouler sur des terrains non pavés, mais il en existe différents types, chacun d’entre eux étant axé sur un type d’utilisation spécifique.

Les plus courants sont le trail, la descente, le cross country et l’enduro, bien qu’il existe d’autres segments tels que le marathon ou le all-mountain. Nous vous expliquons ici comment ils diffèrent et quel type est le mieux adapté à l’utilisation que vous allez faire de votre VTT.

Vélos de trail

Cycliste avec vélo de montagne

Il s’agit du type de vélo de montagne le plus courant. Ces vélos sont conçus pour faire la même chose que les vélos de route, mais sur des sections non pavées.

Ils ne sont pas conçus pour un type de terrain spécifique, mais peuvent faire un peu de tout : pistes forestières, chemins de terre, sections rocheuses, sentiers de montagne… C’est précisément en raison de cette polyvalence qu’on les appelle souvent aussi  » all mountain bikes « .

Les vélos de trail sont ceux que la plupart des vététistes utilisent lorsqu’ils partent faire une balade le dimanche matin pour rouler à un rythme léger ou d’explorer de nouveaux sentiers. Ils sont également très maniables lorsqu’il s’agit de descentes qui nécessitent une certaine technique.

Les vélos de trail ou all mountain se distinguent par leur polyvalence, ils peuvent faire un peu de tout : sentiers forestiers, chemins de terre, sentiers de montagne…

Ils peuvent être équipés d’une suspension avant ou double, avec un faible débattement de fourche (de 120 mm à 140 mm, bien que dans certains cas il puisse aller jusqu’à 160 mm). Vous constaterez que certains fabricants font une distinction en fonction du type d’amortissement : s’ils ont une suspension avant, ils les appellent trail, s’ils ont un amortisseur arrière, ils les appellent all mountain. Toutefois, cette différence est totalement arbitraire.

Ils ont généralement des roues de 29 pouces et il est de plus en plus courant qu’ils soient équipés d’une double suspension afin de pouvoir rouler confortablement sur les tronçons qui présentent une certaine difficulté technique.

Pour débuter en VTT, à moins que vous ne soyez certain de vouloir faire des descentes, des rallyes ou des compétitions, il est préférable de commencer par un vélo de trail ou all mountain.

Vélos downhill

Vélo de montagne VTT Descente avec casque enduro

Ces vélos sont conçus pour un seul usage : descendre une colline, une piste ou des escaliers à toute vitesse. Ce sont des vélos de compétition utilisés dans les épreuves de descente (downhill).

Ils sont le plus souvent équipés d’une double suspension, avec un très grand débattement de la fourche pouvant atteindre 220 mm.

Pour vous donner une idée : ce sont les vélos que vous voyez dans les vidéos de RedBull.

Une caractéristique remarquable de ces vélos est qu’ils sont extrêmement rigides. Ils sont construits pour résister aux chocs et aux chutes à grande vitesse. En termes de conception, la selle est généralement placée dans la position la plus basse possible, avec un angle d’inclinaison vers l’arrière. En effet, lors de la descente, le cycliste est la plupart du temps en position verticale.

Comme ils sont conçus pour une fonctionnalité très spécifique, telle que la descente à grande vitesse, les vélos de descente n’ont pas beaucoup d’options de développement. Il est courant que le cadre soit de type sloping, c’est-à-dire que le tube horizontal présente une chute angulaire pour abaisser le centre de gravité et rendre le vélo plus maniable.

Vélos de Cross Country

Vue avant d'un cycliste en compétition avec un vélo de montagne

Le cross country (également appelé rallye ou XC) est un type de compétition où les cyclistes doivent traverser des sections de montagne à grande vitesse. Il n’y a généralement pas de longues descentes. Au contraire, les parcours ont tendance à être plats ou en montée avec des obstacles tels que des zones rocheuses, des rampes, des terrains boueux ou des pistes présentant des difficultés techniques.

En d’autres termes, ce sont des vélos pour participer aux Jeux olympiques, à la Coupe du monde et aux courses d’élite.

Sur ces vélos, la géométrie est conçue pour rendre le vélo très réactif, en tirant parti de chaque coup de pédale. Ils utilisent généralement des fourches avec un débattement de suspension très faible (80 mm ou 100 mm) et, dans certains cas, sans aucune suspension, car l’élimination des suspensions allège le poids.

Les roues qu’ils utilisent sont de 29″, pour pouvoir aller plus loin à chaque coup de pédale. En effet, les vélos de montagne XC sont ceux qui ont rendu cette taille de jante à la mode.

Les vélos XC sont des machines destinées à la course à grande vitesse ; certains d’entre eux sont adaptés aux courses de longue distance, ils sont alors appelés vélos de marathon.

Vélos de marathon

Vous pouvez trouver des VTT de compétition avec une double suspension et des fourches avec un plus grand débattement, jusqu’à 120 mm. Ils sont appelés vélos de marathon et sont utilisés pour les courses de longue distance ou les parcours plus techniques.

Ce sont les vélos utilisés dans des courses telles que la Titan Desert ou l’Andalucia Bike Race.

Ils utilisent également des matériaux très légers et des roues 29″ pour rouler vite et sont un peu plus confortables grâce à l’amortissement central ou arrière.

Une autre différence des vélos Cross Country et Marathon par rapport au reste des typologies de VTT est qu’ils utilisent des composants très légers, comme la fibre de carbone, pour alléger la charge et faciliter un pédalage plus rapide.

Ils utilisent également des dérailleurs au fonctionnement plus agile, ce qui se traduit évidemment par un prix plus élevé.

Vélo enduro

Vélo Trek Slash

L’enduro est une discipline de compétition qui combine les exigences techniques du downhill avec l’endurance du trail. En d’autres termes, ce sont des vélos conçus pour monter et descendre, mais surtout pour s’amuser. Les vélos d’enduro constituent une étape intermédiaire entre les vélos de montagne de type trail et les vélos de cross country.

Si vous recherchez des itinéraires sur des routes et des sentiers de montagne avec de larges pentes et des sauts occasionnels, un vélo d’enduro est le meilleur choix. Ils utilisent des suspensions à grand débattement (jusqu’à 180 mm) et des tiges de selle télescopiques qui s’adaptent au pédalage dans différentes situations (montées, descentes, sauts…).

Les vélos d’enduro sont parfois confondus avec les vélos de trail et même les vélos XC. La différence réside dans la géométrie, les roues et, surtout, le débattement de la fourche. Les vélos XC sont plus légers et sont conçus pour les montées. Les vélos de trail sont des vélos pour les longues distances, tandis que les vélos d’enduro sont conçus pour un plus grand plaisir sur des parcours alternant montées et descentes avec des exigences techniques (négociation de rochers, virages serrés, sauts, etc.).

Written by
Tuvalum
Join the discussion

Tuvalum Blog

Menu