À quelle fréquence devez-vous vérifier la transmission de votre vélo ?

À quelle fréquence devez-vous vérifier la transmission de votre vélo ?

Mécanicien qui bricole la transmission du vélo

La transmission est l’une des parties du vélo qui doit être contrôlée le plus fréquemment, en raison de la friction et de l’usure continue de tous ses composants. De plus, une panne de certains d’entre eux – pignons, plateaux, dérailleurs ou chaîne – entraîne une grande dépense économique car ce ne sont pas des pièces bon marché et le mauvais état de l’une finit par affecter les autres.

C’est pourquoi il est conseillé de vérifier périodiquement l’état de la transmission ainsi que de la lubrifier et de l’entretenir correctement.

L’avantage de la révision et de l’entretien de la transmission est qu’en règle général, vous pouvez le faire depuis chez vous et que c’est assez simple. En effectuant le contrôle correctement et à temps, vous prolongerez sa durée de vie et vous éviterez des réparations coûteuses.

Contrôle de votre transmission à domicile en 6 étapes simples

Chaque étape du contrôle portera sur un ou plusieurs composants de la transmission, de sorte que le contrôle soit complet. Voici comment vérifier chaque composant et à quelle fréquence vous devez le faire.

Chaîne : après chaque sortie

C’est la partie la plus importante de la transmission à surveiller et à contrôler. Vous devez vérifier son état après chaque trajet, surtout si vous faites du hors route, comme le VTT ou le gravel.

Si elle accumule la poussière ou la boue, vous devez la nettoyer. D’abord avec de l’eau et du savon ou un spray dégraissant, puis en le séchant et en le graissant à nouveau, soit avec de l’huile ou de la cire lubrifiante.

Un outil essentiel que vous devriez toujours avoir est un testeur d’usure de chaîne.

En plus du nettoyage et de la lubrification de la chaîne, vous devez également vérifier l’allongement de la chaîne. À l’usage, les maillons de la chaîne s’usent et la chaîne s’allonge, ce qui augmente la friction et l’usure entre la chaîne et les dents des plateaux et des pignons.

C’est pourquoi il est très important de vous procurer une mesure de chaîne et de l’utiliser au moins une fois par mois pour vérifier l’évolution de l’usure de la chaîne. Si les pointes du mètre 1% (1.0) entrent complètement dans le trou des maillons, vous devez remplacer la chaîne par une nouvelle et également la cassette. Dans cette vidéo de TutoVelo que nous partageons avec vous, ils expliquent en détail comment utiliser correctement cette jauge :

Pédales, pignons et poulies : une fois par mois.

Le point suivant consiste à vérifier l’état des plateaux, des pignons et des poulies. Vérifiez que les dents ne sont pas sales ou n’accumulent pas de poussière ou de graisse. Dans le cas contraire, il faut les nettoyer soigneusement avec de l’eau et du savon ou en appliquant un produit dégraissant. Il est conseillé de les contrôler au moins toutes les deux semaines ou tous les mois.

Dérailleurs : une fois par mois

L’un des points auxquels vous devez prêter le plus d’attention, car le passage correct d’un pignon à un autre ou d’un plateau à un autre en dépend, ce sont les dérailleurs. Vérifiez d’abord le dérailleur arrière. Vérifiez que la poulie supérieure de la patte de dérailleur est alignée avec le plus petit pignon et aussi avec le plus grand, pour éviter que la chaîne ne glisse.

S’il n’est pas aligné, vous devrez serrer ou desserrer la vis H du dérailleur pour la butée inférieure (petit pignon) jusqu’à ce qu’il soit dans la bonne position. La vis L, située à côté de la vis H, sera utilisée pour aligner la poulie avec le plus grand pignon.

En même temps, vérifiez que la patte du dérailleur n’est pas pliée. Si c’est le cas, il sera nécessaire de démonter le dérailleur arrière et de le redresser. Dans ce cas, il est préférable de demander l’aide d’un mécanicien, qui aura les outils nécessaires.

Pour le dérailleur avant, l’alignement avec les plateaux se fait de la même manière que pour le dérailleur arrière. Le fait de serrer ou de desserrer les vis respectives H et L permet de régler la précision du changement de plateau et d’éviter que la chaîne ne glisse. Il est également bon de graisser les points de pivot des deux dérailleurs tous les mois ou tous les deux mois avec une goutte de lubrifiant (si c’est pour des conditions sèches, c’est mieux).

Mécanicien

Manivelles : une fois par mois

L’un des problèmes les plus fréquents d’un mauvais fonctionnement de la transmission, qui peut provoquer des bruits gênants ou des craquements lors du pédalage, est le desserrement des manivelles. Pour vérifier qu’ils sont correctement serrés, vous pouvez les tirer vers vous, perpendiculairement au sens de la marche.

Les fabricants de manivelles recommandent de resserrer les manivelles à titre préventif tous les 200 km. Mais pour ne pas oublier, ajoutez ce contrôle au contrôle mensuel ou bimestriel que nous recommandons pour les composants tels que les plateaux, les pignons et les dérailleurs.

Pédalier : une fois par an

Quant au pédalier, il est conseillé de le faire nettoyer en interne (roulements, paliers) et de le lubrifier au moins une fois par an. En cas de pratique du VTT ou après l’hiver, des agents extérieurs tels que l’eau, la boue ou la poussière peuvent pénétrer à l’intérieur du pédalier et l’endommager, rendant nécessaire un nettoyage supplémentaire.

Commandes et câblage : une fois tous les deux mois

L’avant-dernière étape du service consiste à vérifier l’état des manettes et des câbles de changement de vitesse. Pour les premiers, vérifiez que les leviers se déplacent correctement sur leur axe et qu’il n’y a pas de retard. Assurez-vous également qu’à chaque fois que le levier de vitesse fait un clic, la couronne et le plateau changent.

S’il ne clique pas ou ne change pas, vous devrez ouvrir le couvercle du dispositif de commande, appliquer un spray dégraissant et regraisser le mécanisme avec un lubrifiant liquide. Le lubrifiant pour chaîne peut fonctionner, mais n’en abusez pas. Cela permettra au cliquet du bouton d’être exempt de saleté et de se déplacer à nouveau correctement.

D’autre part, il est très important de vérifier l’état des câbles et des gaines des dérailleurs. Vérifiez-les tous les deux ou trois mois d’utilisation, ou après la saison d’hiver ou d’été. Si ils sont abîmés ou coupés, il est nécessaire de les remplacer par de nouveaux. Un changement de vitesse déréglé et imprécis peut être dû à des câbles usés, qui devront être complètement remplacés.

Pédales : après chaque sortie

Enfin, n’oubliez pas de vérifier les pédales, tant la lubrification de leurs ressorts et du mécanisme des taquets (s’il s’agit de pédales automatiques) que leur fixation à la manivelle. Après chaque sortie, ou après avoir lavé votre vélo, vous devez appliquer une goutte de lubrifiant sur chacun des ressorts de la pédale.

Ensuite, vérifiez qu’ils sont bien serrés, sinon ils peuvent provoquer des bruits gênants en raison de leur desserrage. Nous vous recommandons de retirer les pédales, de graisser les filetages de la manivelle et des pédales et de les réinstaller tous les deux mois si vous faites souvent du vélo.

N’oubliez pas de ne pas trop serrer les pédales, car elles se resserrent toutes seules lorsque vous pédalez et il sera très difficile de les retirer lors du prochain entretien.

Défaillances fréquentes des transmissions et comment les réparer

Changement de chaîne

Voici une liste des problèmes les plus courants qui peuvent survenir si la transmission n’est pas correctement entretenue :

Chaîne rouillée

Il n’est pas très difficile pour la chaîne de rouiller et cela peut arriver même si elle n’est pas usée. Si vous avez roulé sur votre vélo un jour de pluie et qu’après la balade vous n’avez pas nettoyé ou graissé la chaîne, de la rouille commencera à apparaître à la surface.

Si de la rouille apparaît sur la chaîne, nettoyez-la soigneusement avec un produit dégraissant. Il existe des marques de lubrifiants qui ont même des nettoyants spécifiques pour éliminer la rouille. Laissez agir le produit pendant quelques minutes, puis frottez la surface de la chaîne avec une brosse métallique fine. Rincez ensuite à l’eau, séchez la chaîne avec un chiffon et lubrifiez-la à nouveau. S’il y a beaucoup de rouille, vous devrez remplacer la chaîne par une nouvelle.

Dérailleur déréglé

Il s’agit de l’un des défauts les plus courants, qui résulte de l’utilisation du vélo lui-même. Le câble du dérailleur a tendance à se desserrer avec le temps. Toute bosse sur le dérailleur ou sur la patte du dérailleur provoquera des secousses lors du passage des vitesses, le passage à un autre pignon ou même sans changer.

Pour éviter cela, vous pouvez régler vous-même la tension du câble du dérailleur à l’aide de la molette de tension du câble, généralement située sur le connecteur du câble avec le bouton-poussoir. Sur les vélos de route, il est généralement situé à la hauteur du tube de direction. En tournant le tendeur dans le sens des aiguilles d’une montre, vous détendez le câble pour que les pignons descendent mieux. En revanche, pour que les couronnes remontent correctement, vous devez tourner le tendeur dans le sens inverse des aiguilles d’une montre.

Cependant, la tension du câble n’est pas la seule raison d’un dysfonctionnement du dérailleur. Cela peut également être dû à une patte de dérailleur pliée ou au fait que la patte de dérailleur n’est pas correctement alignée avec le plus petit ou le plus grand pignon de la cassette. Dans ce dernier cas, vous devrez serrer ou desserrer les vis H et L du dérailleur, comme expliqué ci-dessus.

Written by
Tuvalum
Join the discussion

Tuvalum Blog

Menu