Les pédales automatiques sont-elles indispensables ?

Les pédales automatiques sont-elles indispensables ?

Chaussures de montagne fermeture boa

Les pédales automatiques font partie de ces dispositifs que nous considérons depuis longtemps comme acquis sur nos vélos. Ils nous aident à obtenir une prise optimale, améliorent notre contrôle du vélo, permettent un pédalage  » rond  » et nous empêchent d’adopter des postures néfastes, qui peuvent même entraîner des blessures lorsqu’elles sont répétées sur une longue période.

Elles font également partie des 10 innovations qui ont changé le cyclisme, tant sur la route qu’en montagne.

Mais vous êtes-vous déjà demandé si elles étaient vraiment essentielles ? Depuis le triomphe de Bernard Hinault sur les Champs-Elysées en 1985 (son cinquième titre de champion du Tour de France), il existe de fervents défenseurs de leur utilisation. Mais il y a aussi ceux qui sont en faveur de ne pas utiliser ce type de pédales. Nous allons tenter d’analyser ci-dessous si vous devez ou non utiliser ce type de pédales.

Plus de manœuvrabilité en montagne

Chaussure de route à scratch

Ceux qui s’opposent à l’idée d’utiliser des pédales automatiques affirment que, dans plusieurs modalités de cyclisme, c’est précisément le contraire qui est nécessaire. C’est le cas du vélo de montagne. En ayant plus de liberté de mouvement sur le vélo, vous gagnez en maniabilité, ce qui est nécessaire pour affronter les terrains techniquement difficiles.

Les pédales traditionnelles permettent d’effectuer des manœuvres particulières, comme l’équilibre statique avec plusieurs sauts pour s’aligner ou le bunny-hop.

Dans ce dernier cas, où il faut soulever la roue avant, avant d’atteindre un obstacle et le contourner avec la roue arrière, ceux qui ont l’habitude de le faire avec des pédales automatiques auront beaucoup de mal à le faire sans elles.

Mais il est compréhensible que ceux qui optent pour les pédales plates défendent leur meilleure maniabilité.

L’autre point fort est la sécurité. Le terrain accidenté et instable sur lequel se déplace un vélo de montagne génère des situations de déséquilibre qui rendent le pied très facile à glisser. Les accidents sont généralement garantis.

Dans ce cas, les pédales automatiques sont clairement les gagnantes, car elles garantissent une plus grande stabilité et vous permettent de continuer à pédaler jusqu’à ce que vous soyez sorti d’affaire.

Le résultat ? Avec les pédales automatiques, votre pied ne glissera pas de la pédale, mais vous n’aurez pas non plus la liberté de mouvement offerte par les pédales traditionnelles.

Et pour la route ?

Vue arrière de chaussures de route

Ici, il y a beaucoup moins de doutes. Lorsque vous roulez sur un terrain long et plat, il y a peu de choses qui font plus de différence que les pédales automatiques.

Il ne fait aucun doute que le contact direct entre le pied et la pédale permet de tirer le meilleur parti de chaque coup de pédale, en particulier dans le point mort juste avant que les deux atteignent le sommet de la piste.

Le cycliste peut se concentrer sur l’application de la pleine puissance à l’effort car il ne sera pas exposé aux secousses, même en se tenant debout sur les pédales. L’efficacité qu’elles procurent explique pourquoi vous aurez du mal à voir beaucoup de cyclistes sur route sans pédales automatiques.

Précautions à prendre avant de les utiliser

Le fait que les pédales automatiques offrent de sérieux avantages concurrentiels ne signifie pas que tout est simple ; elles nécessitent un processus d’adaptation inévitable et, par rapport aux pédales traditionnelles, un minimum d’entretien et de maintenance.

La meilleure façon de s’y habituer est de s’entraîner à les utiliser jusqu’à ce que vous les maîtrisiez. Il est conseillé de placer le réglage dans la position la plus détendue et de donner quelques coups de pédale de cette façon. Petit à petit, vous trouverez le juste milieu et vous serez plus à l’aise.

Essayez de relâcher votre pied à l’arrêt aussi souvent que possible jusqu’à ce que vous maîtrisiez la technique.

En ce qui concerne l’entretien, la meilleure façon de s’assurer que les pédales automatiques sont toujours prêtes est de les nettoyer de temps en temps, de vérifier la tension du ressort de la pédale et de le graisser. Vous devez également vous assurer que les vis des cales sont bien serrées et qu’il n’y a pas de relâchement.

Sont-elles donc essentielles ou non ?

Quelle est la conclusion que nous tirons des pédales automatiques ? Qu’elles offrent de nombreux avantages et contribuent à améliorer la pratique du vélo, mais avec des nuances.

Il est essentiel de se familiariser avec elles et même de se former à leur utilisation. En revanche, c’est en VTT, où la maniabilité du cycliste entre en jeu, que leur utilisation peut être discutable.

Dans tous les cas, il s’agit d’un choix très personnel. Si vous envisagez d’acheter des pédales automatiques, renseignez-vous sur les différents types (Crankbrothers, SPD, Speedplay, etc.) et leurs caractéristiques. Pour faire un achat adapté à vos besoins, comparez toujours leurs caractéristiques et leurs prix.

Qu’en pensez-vous : pour ou contre les pédales automatiques ? Vous pouvez laisser votre avis dans les commentaires.

Written by
Tuvalum
Join the discussion

Tuvalum Blog

Menu